Obtenez la livraison GRATUITE pour toute commande de 75$ et plus ! Canada seulement

Cinq (5) notions fondamentales sur les prébiotiques et probiotiques destinés à nos animaux de compagnie

De nombreuses recherches scientifiques démontrent que l’apport quotidien de prébiotiques et de probiotiques dans l’alimentation de nos animaux de compagnie s’avère des plus favorables à leur santé. De fait, la domestication génère pour nos compagnons des conditions de vie très différentes de celles qui leur sont innées et l’addition de solutions prébiotiques et probiotiques peut contribuer sensiblement à combler les carences induites par l’adaptation à nos modes de vie! Voyons de plus près ces éléments importants pour la santé de nos compagnons.

  1. Les prébiotiques (avant la vie) constituent des substances non digestibles qui, introduites dans l’environnement d’une bactérie peuvent en favoriser le développement. L’action des prébiotiques n’est cependant pas discriminatoire. En effet, ils favorisent tant la croissance des bonnes bactéries que celles des mauvaises! Il est donc important de considérer que l’ajout excessif de prébiotiques dans la nourriture d’un sujet dont la santé est affaiblie pourrait déséquilibrer son système immunitaire en favorisant le développement des mauvaises bactéries. Il est par conséquent hautement recommandé d’utiliser un produit conçu spécifiquement pour favoriser une bonne utilisation des prébiotiques. A noter que bien que favorisant le développement des bactéries, les prébiotiques intrinsèquement n’ont pas d’activité microbienne.

  2. Les probiotiques et/ou produits microbiens (pour la vie) sont de bonnes bactéries. Le fait de donner un produit possédant une activité microbienne favorable aux bonnes bactéries peut influencer les autres populations microbiennes dans le milieu où ils sont ajoutés et avoir ainsi un effet positif sur la santé de votre animal. L’ingestion de probiotiques aura pour effet de modifier son environnement intestinal en favorisant l’activité des bactéries bénéfiques naturellement présentes dans l’intestin, notamment en acidifiant le ph et en favorisant l’activité enzymatique de la digestion. Les probiotiques vont coloniser et renforcer la flore naturelle déjà présente dans l’intestin et combattre les organismes indésirables qui s’y trouvent en faisant obstruction à ces derniers (biofilm). C’est donc ainsi que les probiotiques qui s’ajoutent à la flore bactérienne contribueront à protéger le système immunitaire de votre compagnon!

  3. Les probiotiques (pour la vie) et les antibiotiques (contre la vie): les antibiotiques contraignent l’activité microbienne (bactéricide et/ou bactériostatique). En freinant le développement des mauvaises bactéries, les antibiotiques restreignent aussi le développement des bonnes bactéries. Parfois, il est nécessaire de tout détruire pour reconstruire, diront certains stratèges de guerre; il en va de même avec la prise d’antibiotiques ayant pour but de s’attaquer à une infection primaire très forte. Cependant, la prise d’antibiotique peut entraîner des infections secondaires en détruisant la flore bactérienne et en diminuant ainsi la résistance du système immunitaire. Il est donc très avisé de favoriser la « reconstruction » de la flore bactérienne avec l’ajout de probiotiques, lors de la prise d’antibiotiques.

  4. Ne vous fiez pas à votre nourriture commerciale pour suppléer aux besoins en probiotiques de votre compagnon.

    Au début des années 2000, l’addition des probiotiques aux aliments pour animaux de compagnie est devenue populaire comme stratégie de marketing. Cependant, les barrières techniques et l’ignorance des fabricants à propos des probiotiques, ont eu pour résultat la mise en marché de produits sans aucun effet probiotique, la plupart de ceux-ci contenant des bactéries mortes ou des concentrations insuffisantes pour produire un effet sur la santé.

  5. Les prébiotiques et probiotiques en symbiose ne sont pas tous égaux pour répondre aux besoins de votre compagnon!

    Il est démontré scientifiquement que la prise de prébiotiques et de probiotiques aura des incidences positives sur l’état de santé général de votre compagnon mais il est important de souligner l’importance du dosage de chacun de ces éléments dans le produit qui lui est destiné. En effet, chaque espèce animale a une flore bactérienne spécifique; dès lors, donner des probiotiques inadaptés est non seulement inutile mais peux causer des dommages à sa flore bactérienne et ainsi hypothéquer l’activité protectrice de celle-ci. Assurez-vous de donner à votre compagnon un produit destiné à son espèce. 

Chez baci+, nous offrons des produits spécialisés pour les chiens, les chats et les oiseaux. Notre expertise nous a permis de développer des formules où nos prébiotiques sont en symbiose avec nos probiotiques pour favoriser les bonnes bactéries. Il est donc facile de choisir un produit non seulement dédié à l’espèce de votre animal de compagnie mais aussi à ses besoins spécifiques.

Bibliographie
Marcouzet, Martin, Nourriture probiotique pour chiens, Institut de développement d’aliments probiotiques, Québec, Canada Publié en ligne le 9 mars 2015 

Weese, J.S., Arroyo, L. (2003) Bacteriological evaluation of dog and cat diets that claim to contain probiotics. Can Vet J 44(3):212-215

Case (2011) Nutritional management of gastrointestinal disease. Canine and Feline Nutrition, chapter 35 pp 455-478

https://veterinarypracticenews.com/prebiotics-probiotics-and-intestinal-health